Accueil / Actualité / Chili : Une femme Haïtienne traîne un hôpital en justice pour discrimination après un accouchement sans soins

Chili : Une femme Haïtienne traîne un hôpital en justice pour discrimination après un accouchement sans soins

Chili.- Une femme haïtienne Guedeline Orzil, 35 ans, et son mari Ricot Présumé, ont dénoncé et porté plainte contre l’hôpital San Jose dans le quartier de l’indépendance, parce que, affirment-ils, Guedeline n’a pas reçu les soins médicaux adéquats et a du accoucher de son bébé dans un couloir sur un fauteuil roulant, le mercredi 19 avril dernier.

L’acte d’accusation, enregistré dans les 24 heures après les faits, a été présenté au Conseil de la Défense d`État par l’avocat du couple, Eduardo Arévalo.
Les plaignants ont affirmé être victimes de discrimination fondée sur la nationalité et la race, expliquant que d’autres femmes, chiliennes, ont été admises avant Guedeline, alors que celle-ci avait de fortes douleurs et que son cas était de loin plus urgent que les autres.
Outre cela, ils ont affirmé que le bébé est tombé au sol et n’a pas reçu l’attention nécessaire. Le nouveau-né a été soumis à un test scanner pour écarter tout dommage, mais les parents ont dû payer pour cette procédure.

José Miguel Puccio, directeur de l`hôpital, a exclu toute discrimination et a exprimé ses regrets par rapport à la situation vécue par ces immigrants haïtiens qui résident au Chili depuis environ cinq années.

José Miguel Puccio, directeur de l`hôpital, a exclu toute discrimination et a exprimé ses regrets par rapport à la situation vécue par ces immigrants haïtiens qui résident au Chili depuis environ cinq années.

((rezonodwes.com))

Laisser un commentaire

Voir aussi

Mòlòskòt : Pyongyang revendique le test d’une bombe à Hydrogène

Mòlòskòt : Pyongyang revendique le test d’une bombe à Hydrogène.   La Corée du Nord …