Accueil / Actualité / Plus de 1800 déportés haïtiens déportés de la République dominicaine

Plus de 1800 déportés haïtiens déportés de la République dominicaine

Le Groupe d’Appui aux rapatriés et aux Réfugiés (GARR) alerte sur l’intensification des rapatriements au point frontalier de Carisal/Elias Piña.

Un communiqué de GARR, rendu public le 28 avril dernier, rapporte que 1854 ressortissantes et ressortissants haïtiens ont été rapatriés au point frontalier de Carisal/Elias Piña du 1er au 27 avril 2017. 736 d’entre eux ont été accueillis au bureau du GARR de Belladère.

De ce nombre, l’organisme de droits humains met l’accent sur des cas emblématiques. L’un d’eux, un jeune rapatrié de 19 ans qui a été blessé par balle par un militaire dominicain. Il a été détenu pendant 25 jours à un centre carcéral de Haina, une ville de la province de San Cristobal au Sud de la République Dominicaine. Originaire de Fonds-des-Nègres, John Kéry Paul, père d’un bébé de 12 mois, a vécu environ 2 ans en territoire dominicain. Il travaillait dans une compagnie électrique. Il a été intercepté le 2 avril 2017 par des militaires dominicains au moment où il se rendait à son travail.

Pareille situation pour Ronald, un autre rapatrié qui a été accueilli aussi par le GARR. Il n’avait que son sac, contenant un téléphone portable, des vêtements et autres objets, avant sa reconduction à la frontière. Face à ces actes d’abus et de mauvais traitements de plus en plus fréquents, le GARR plaide en faveur du respect des droits des ressortissantes haïtiens rapatriés et face à cette situation de violations de droits humains, le GARR « exhorte les autorités haïtiennes à poursuivre les pourparlers déjà entamés avec l’Etat dominicain dans le cadre de la Commission mixte bilatérale tout en accordant la priorité à ces multiples cas de violations des droits humains dont sont victimes au quotidien les ressortissantes et ressortissants haïtiens. »

Laisser un commentaire

Voir aussi

Tremblement de terre à Port-au-Prince : ce que l’on sait

Ce samedi, plusieurs utilisateurs des réseaux sociaux publiaient avoir ressenti deux légères secousses sismiques vers …